Tous les trois mois, nous allons vous présenter de nombreuses énigmes archéologiques ainsi que de très nombreux sites complètement méconnus.

L’Histoire est une science qui est bien jalonnée depuis des décennies, elle a ses dogmes, ses défenseurs d’une thèse officielle et dans les pays développés, il est très difficile pour un scientifique alternatif de remettre radicalement en cause ce qui est écrit, enseigné et défendu depuis des lustres.
C’est dommage, car régulièrement on retrouve des artefacts étonnants partout sur la planète, qui ne s’inscrivent pas dans la chronologie officielle.

Les récentes découvertes faites partout sur le globe confirment la présence de très antiques civilisations sur la surface de la Terre à des époques parfois très antérieures à celles proposées par la chronologie enseignée.
La vie humaine et civilisée serait-elle beaucoup plus ancienne que ce que l’on nous a enseigné dans les livres d’histoire ? Il y a une histoire inconnue des Hommes à découvrir et cette revue s’inscrit dans cette ambition, sans dogmatisme et avec la plus large ouverture d’esprit possible.

Dans chaque numéro, nous allons vous faire voyager partout sur la planète, sur les continents et sous les mers, et vous allez voir à quel point il existe une multitude d’énigmes à résoudre.

Edition : Mario Stirbin


Le mystère de Göbekli Tepe
Un message pour le futur ?

Qui étaient nos ancêtres il y a plus de 12 000 ans ? L’image la plus communément acceptée est celle de petites bandes de nomades voyageant sans fin en quête de leur prochain repas. Les hommes partaient chasser tandis que les femmes et les enfants s’affairaient à rassembler des fruits, des graines, des racines, des pousses, des insectes et d’autres aliments. La plus avancée des technologies se limitait à une lame ou une pointe de lance en pierre finement travaillé et sculptée ; des filets, des paniers et des cordages furent également utilisés. Cependant, les structures permanentes étaient inexistantes, car les groupes ne séjournaient jamais au même endroit très longtemps. Les biens matériels étaient rares car les possessions devaient être limitées à celles que l’on pouvait facilement transporter. Les bijoux (peut-être des perles, des dents d’animaux ou des coquilles enfilées sur un cordon) et les décorations personnelles (peinture corporelle, tatouages) étaient apparemment fortement appréciées mais limitées. Cela prenait trop de temps à confectionner, un temps que nos ancêtres préféraient passer à chasser, cueillir et fabriquer des objets utilitaires, la survie du groupe en dépendant directement.

Vous souhaitez lire l’article complet ? Il vous suffit de vous connecter ou vous inscrire gratuitement !


Le mystérieux sac des Dieux

Une bien étrange similarité entre des civilisations vivant il y a des millénaires et séparées entre elles par des dizaines de milliers de kilomètres : dépeint par les anciennes représentations sumériennes des Anunnaki, le mystérieux « sac à main » des dieux est repéré dans plusieurs cultures en Amérique et à Göbekli Tepe. Tout comme la similitude concernant la construction de pyramides aux quatre coins du monde, ce « sac à main » semble indiquer que les anciennes cultures millénaires étaient en quelque sorte connectées par un savoir commun. Les anciens Sumériens représentaient leurs dieux avec de biens curieux objets dont une « montre à aiguille » visible sur presque toutes les représentations et ce mystérieux « sac à main ». Étrangement, les Mayas, Aztèques et autres civilisations du continent américain ont affublé leurs propres dieux du même accessoire ! Les dieux égyptiens à leur tour portaient l’Ankh de cette manière et les divinités du temple de Göbekli Tepe en Turquie font aussi partie de la liste. Par ailleurs, de même que les anciens Sumériens représentaient leurs divinités en tant qu’humanoïdes, les Égyptiens et autres civilisations dont nous parlons ici, en faisaient de même. Se pourrait-il donc que toutes ces anciennes civilisations aient reçu la visite des mêmes dieux ? Pourquoi les cultures antiques représentaient-elles leurs dieux en train de porter ce sac à main ? Et surtout qu’y avait-il de si important dans ce sac, pour qu’il mérite de figurer sur un tel nombre de représentations ?

Vous souhaitez lire l’article complet ? Il vous suffit de vous connecter ou vous inscrire gratuitement !


Des Titans sous la terre ?

Les preuves de l’existence dans un lointain passé
d’une ancienne race de Géants ?

Au début de la période sylvicole (1000-200 avant J. C.), le peuple Adena construisit de vastes tertres funéraires et des terrassements dans toute la vallée de l’Ohio (dans l’Etat actuel de l’Ohio), dans l’Indiana, en Pennsylvanie, dans le Kentucky et en Virginie-Occidentale. De nombreux restes de squelettes découverts dans ces monticules par des antiquaires et des archéologues du XXe siècle étaient des individus à l’ossature robuste et atteignant entre 6,5 et 8 pieds de hauteur (198 cm à 244 cm). Ce sont ces découvertes de squelettes de taille hors du commun qui ont donné naissance à la légende archéologique des anciens « géants » de la vallée de l’Ohio.

 

Vous souhaitez lire l’article complet ? Il vous suffit de vous connecter ou vous inscrire gratuitement !


Histoires de mystérieuses
civilisations souterraines

En cette ère d’exploration, on a accordé beaucoup d’attention à ce qui se trouve au-delà de notre planète et à ce qui nage dans les profondeurs les plus sombres de nos mers méconnues, mais une région qui semble faire l’objet de beaucoup moins d’attention est le monde qui se trouve confiné dans la nuit noire sans fin sous nos pieds. C’est ici que grottes et cavernes s’étendent et se déploient sur de grandes distances, abritant parfois de nouvelles découvertes au-delà de nos rêves les plus fous. Pourtant, les récits supposés les plus étranges et les plus déconcertants des lieux profonds de la terre sont ceux qui concernent des civilisations mystérieuses et inconnues, disparues depuis longtemps, qui auraient habité sous la terre et qui demeurent oubliées et sans confirmation. Embrassant tout, des géants de la terre intérieure jusqu’aux extraterrestres, en passant par les monstres reptiliens et les protecteurs de mystérieux artefacts religieux perdus, voici quelques-unes des allégations les plus étranges de prétendues civilisations perdues qui se sont prétendument élevées puis effondrées sous le monde tel que nous le connaissons.

Vous souhaitez lire l’article complet ? Il vous suffit de vous connecter ou vous inscrire gratuitement !

https://optimag-tv.com/2018/08/01/histoires-de-mysterieuses-civilisations-souterraines-lire-larticle-complet/